La Fondation gère un parc locatif social et privé, en vue de sous-location, sous forme d’appartements associatifs ou résidences sociales à des personnes défavorisées dans les départements de Paris, des Hauts-de-Seine, de l’Essonne et du Val-de-Marne.

Elle est habilitée par agrément au titre de « l’intermédiation locative et gestion locative sociale » délivré par la Préfecture de la Région Île-de-France, à gérer  ces différents logements.

Le Pôle logement de la Fondation comprend une centaine de logements, sous forme d’hébergement provisoire, de logement durable, d’habitat individuel ou semi-collectif.

Le parc logement

Il s’articule autour de deux axes :

  1. L’axe du logement très social, durable et accompagné, sous forme semi-collective : les résidences accueil, avec 57 places ;
  2. L’axe de la sous-location, en appartements transitoires, gérés en intermédiation locative et gestion locative sociale, avec 47 places.

57 places

En résidence accueil
à Paris et à Choisy-le-Roi

47 places

En intermédiation locative
et gestion locative sociale

Objectifs

Le pôle logement répond à la volonté politique de la Fondation et à ses missions de service public de créer, à côté des axes médicaux et médico-sociaux, un axe social qui passe évidemment par le logement.

Il tente de répondre aux besoins, nombreux et diversifiés, des personnes en recherche de logement et d’adapter son offre à leurs différents niveaux d’autonomie.

Les Résidences Accueil

Cadre réglementaire

Elles sont une modalité particulière de résidence sociale dédiée spécifiquement à des personnes en précarité sociale suivies en psychiatrie. Les résidences sont soumises aux règles du logement social qui impliquent des contingents de places réservées aux financeurs, et des commissions d’attributions réglementaires.

Missions

Elles proposent à des personnes à l’autonomie suffisante un logement tout équipé et meublé, au sein d’un petit immeuble, (maximum 30 places). Les résidants acquittent une redevance mensuelle dont le montant est fixé par l’État, bénéficient de l’APL, signent un contrat de résidence et un règlement de fonctionnement. Ils peuvent s’appuyer sur la présence de personnel dans la journée, poursuivent leur suivi médical à l’extérieur et, si besoin, sont accompagnés par un SAVS ou SAMSAH. La durée de séjour n’est pas limitée.

Modalités d’admission

Les candidatures sont adressées au pôle par les réservataires des places disponibles (en fonction des cas : la Préfecture de Paris, la mairie d’arrondissement, le conseil général, le bailleur, la Direction du Logement et de l’Habitat de la ville de Paris, etc). La Fondation, gestionnaire de la résidence accueil, bénéficie d’un nombre de places équivalent à environ 10% de la capacité totale.

Les candidatures sont traitées par le pôle suivant une procédure transparente. Avant de prononcer l’admission définitive, la candidature est présentée aux membres de la commission d’attribution constituée des réservataires et du secteur psychiatrique d’implantation, et votée à main levée.

Financeurs

Les réservataires des places sont les financeurs de l’opération, en construction neuve comme en réhabilitation. Le budget de fonctionnement de la résidence accueil, de 16 euro par jour et par place, est versé par la DRIHL (Direction Régionale et Interdépartementale de l’Hébergement et du Logement).

  • Résidence accueil Cléry, 69 rue de Cléry, 75002 Paris – 12 places
  • Résidence accueil Sentier, 41 rue d’Aboukir, 75002 Paris – 18 places
  • Résidence accueil de Choisy, 20 rue Raymond Poincaré, 94600 Choisy-le-Roi – 27 places

L’intermédiation locative

Cadre réglementaire

L’intermédiation locative et gestion locative sociale consiste à louer des appartements à des bailleurs privés ou sociaux (dans ce cas, avec la signature d’une convention APL) pour les sous-louer ensuite de façon transitoire à des personnes défavorisées. Ces logements bénéficient à des personnes adressées par les hôpitaux psychiatriques partenaires avec lesquels la Fondation signe une convention.

Missions

Il s’agit de permettre à des personnes fragilisées à faibles revenus de se maintenir ou d’intégrer des logements individuels ou quelquefois partagés, situés en ville et, ainsi, de vivre « comme tout un chacun ». Le fait que les loyers des logements soient acquittés par la Fondation rassure les bailleurs qu’ils soient sociaux ou privés.

Modalités d’admission

Les personnes éligibles à ces logements  sont adressées par les équipes soignantes. Celles-ci s’engagent à poursuivre l’accompagnement de la personne pour le soin et dans le logement et veiller à l’entretien des logements. Le gestionnaire n’a qu’une voix consultative dans la procédure d’admission qui est organisée par les équipes soignantes des hôpitaux partenaires.

Financeurs

Les hôpitaux psychiatriques font bénéficier à leurs patients des logements par convention et versent à la Fondation une subvention annuelle de fonctionnement.

Pour en savoir plus

Contactez nous






J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité.

Les champs marqués d'une astérisque * sont obligatoires